La fée des lieux

05 juillet 2018

L'été au jardin

On ne va pas se mentir! je ne vais pas prétendre passer ma vie au jardin pour vous présenter un truc au carré...la maladie et mon traitement me permettent à peine de marcher! J'apprends donc à laisser faire, à voir la nature reprendre ses droits, mes massifs retourner à l'état sauvage, et j'admire les plantes qui veulent bien survivre, en attendant que retrouve ma place dans mon jardin. 

Je vais donc passer un bel été, et vous souhaite également de profiter des beaux jours. Carpe diem

jardin 20182

Posté par La fee des lieux à 20:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 juin 2018

Le jardin bohème

Le bohème est à la mode, et ce style n'est pas trop ma tasse de thé, addict au farmhouse je suis et resterais. Cependant, il y avait dans ma maison un coin vide et sans intérêt, que j'ai eu envie d'aménager en petit jardin bohème. Faire rentrer le jardin à l'interieur de la maison a plusieurs avantages: d'abord c'est joli et sain, et c'est aussi apaisant

DSC_0121

Ce petit jardin à l'avantage de réunir plusieurs éléments qui ont beaucoup d'importance pour moi. D'abord les tables: Ce sont trois petites tables gigognes qui me viennent de ma grand-mère Marie. Elles sont très communes mais elles ont un parfum d'enfance et j'y tiens. J'en ai déjà patiné une, et les deux autres seront également relookées en temps voulu. 

DSC_0123

J'ai rapporté le céladon de mon voyage en Inde. J'ai toujours adoré ces porcelaines. celui-ci vient sûrement de Corée. Il est très imposant et il n'etait pas facile de l'intergrer dans mon décor. Maintenant il en est l'élément central. 

DSC_0122

 Dans ma composition, on trouve également une cage à grillon, une pigne blanche et...des champignons! J'adore les champignons! Et enfin Môssieur le coq, qui s'est glissé sous la table. 

DSC_0124

DSC_0125

DSC_0126

 Au mur, j'ai installé deux suspensions en macramé. Elles contiennent des bougies que j'allume le soir pour une ambiance douce et cosy. Le macramé est une technique que j'ai apprise il y a peu. C'est fou le nombre de trucs qu'on peut réaliser en macramé.  J'ai également accroché mon canotier de jeune fille. Il aura bien vécu et a mérité sa retraite comme élément décoratif! 

DSC_0127

Au dessus du radiateur se trouve mon casier à collections d'objets-qui-ne-vont-nulle-part-ailleurs. C'est le cas en particulier de mes tampons à lettrines à broder pour lesquelles je ferais un post à part prochainement.

DSC_0129

DSC_0130

 Pour ce joli jardin, j'avais choisi au départ des plantes dont je ne devais pas m'occuper...les succulentes. Et puis emportée par mon enthousiasme, j'ai craqué pour un Aloe vera, plante que j'aime beaucoup et dont j'utilise quotidiennement la sève.

 

DSC_0128

Il y a aussi une Pilea peperomioides, plus communément appelée plante à monnaie chinoise, qui est aussi une succulente mais dont il faut s'occuper, et enfin une Nephrolepis pour son feuillage fou-fou. Je l'ai placée devant une lanterne et le soir, elle s'illumine de mille feux. 

DSC_0131 - Copie

 

 

WP_20180615_22_32_59_Pro

 

 

Posté par La fee des lieux à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 juin 2018

Juin...Il est plus que temps!

 

juin

Posté par La fee des lieux à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2018

Bouquet sauvage

Faire entrer la nature chez soi dans un esprit farmhouse.

DSC_0162

Posté par La fee des lieux à 16:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mai 2018

Macerat de Bellis

S'il est une fleurette qui ne nous fait pas défaut en ce moment, c'est bien la pâquerette! Si commune qu'on ne la regarde même plus. Et pourtant, savez-vous qu'elle regorge de bienfaits? Travaillée en macérât, elle favorise la circulation sanguine, aide à estomper la couperose et redonne de la fermeté à la peau, et surtout au buste. Eh oui! trop précieuse pour être ignorée. 

DSC_0150

Je me suis donc lancée dans la fabrication d'un macérât de bellis:

DSC_0141

La première étape et non des moindres, eh bien c'est la cueillette! c'est long mais gratifiant. Il faut reprendre les fleurs une par une et ne garder que la sommité fleurie. J'ai choisi d'utiliser la fleur séchée afin d'éviter les moisissures. Il faut 4 à 5 jours pour obtenir un bon séchage.  

DSC_0123

DSC_0120

La deuxième étape consiste à bien stériliser le bocal dans lequel j'effectue mon macérât. Toujours pour éviter les moisissures. 

DSC_0121

Le choix de l'huile est primordial. Je ne saurais que conseiller une huile bio car le macérât est un produit qu'on applique sur sa peau. Il faut aussi une huile qui soit peu sensible à l'oxydation. Exit donc l'huile de tournesol. J'ai décidé de me tourner vers l'huile d'olive, vierge première pression à froid. Cette huile est bourrée de vitamines, dont la vitamine E, et de minéraux. elle a des vertus anti-âge et est très hydratante. L'huile de sésame aurait aussi pu faire l'affaire.    

DSC_0133

Me voilà donc prête à passer à l'action. On place les fleurs dans le bocal, et on ajoute l'huile doucement pour bien les imbiber.

DSC_0135

DSC_0137

 

Les fleurs doivent impérativement se retrouver sous l'huile. Le niveau de l'huile dépend de la quantité de fleurs: il doit être proportionnel. Mon bocal n'est pas plein. Les fleurs se ratatinent tellement en séchant qu'il m'en aurait fallu une énorme quantité pour le remplir! 

DSC_0138

 

 

On ne ferme pas le bocal avec son couvercle car il faut impérativement que le macérât s'aère pendant les longues semaines de sa fabrication. J'ai choisi d'utiliser un filtre à café fermé par une cordelette en chanvre. 

DSC_0139

 

Et voilà. Mon macérât est prêt ...a macérer. Il faut placer le bocal au soleil mais jamais directement car les UV peuvent altérer le produit. ma solution est de placer le bocal dans un sac en papier, le tout placé au soleil du matin. Je vais le laisser là 6 semaines, en le mélangeant délicatement tous les jours. 

Alors? rendez-vous dans 6 semaines pour le filtrage!

DSC_0148

 

Posté par La fee des lieux à 14:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,